Partagez | 
 

 luciole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 22/04/2015

MessageSujet: luciole   Dim 9 Juil - 18:27




firefly
kôshi
kôdo



○ Prénom : Kôshi 孝支
○ Nom : Sugawara 菅原
○ Surnom : Suga すが
○ Âge : 15 ans
○ Sexe : Masculin
○ Groupe sanguin : O+
○ Nationalité : Japonais 日本人
○ Origine : Tokyo 東京

○ Taille : 1m91
○ Poids : 82kg
○ Couleur des cheveux : Gris clair
○ Couleur des yeux : Noisette

○ Alter : Photosynthesis 光合成 / フォートーシンセシス
○ Nom de héros : Luminous Hero "Firefly" 輝くヒーローホタル
○ Académie : U.A. High 雄英高校
○ Spécialité Secours à la personne

○ Situation financière : Aisée
○ Domicile : Appartement

mental

Kôshi est un jeune garçon qui ne manque pas de soif de vivre. Il a toujours été perçu comme étant l'enfant souriant, poli et gentil de la famille. Il est le premier à tendre une main pour aider les autres, et s'est souvent sali les mains pour leur bien. Beaucoup de ses amis le comparent sans hésiter à une sorte de maman qui préfère mettre le bien-être des autres en avant plutôt que le sien. Toutefois, cette tendresse a tendance à cacher le côté plutôt sévère de Kôshi. Il n'est pas rare qu'il se mette en colère quand son entourage commence à faire n'importe quoi comme manger n'importe comment, ne pas se montrer respectueux envers les autres, etc... En somme comme une vraie maman. Il planifiait même les journées de ses camarades qui avaient une hygiène de vie déplorable et qui mangeaient n'importe quoi. Si on va à l'encontre de sa morale et de ses valeurs, Kôshi peut se montrer particulièrement violent. Kôshi trouve tout le monde gentil et drôle à leur façon, et est le premier à dire que tel ou untel est adorable. Beaucoup le trouvent naïfs et crédules pour ça, puisque même le plus intimidant des roublards n'aura pas raison du sourire de Kôshi.

Néanmoins, à force de mettre les autres en avant, Kôshi a tendance à oublier que lui-même existe. Cela se manifeste sous une certaine forme de sentiment d'infériorité. Il considère que les autres valent mieux que lui, et qu'il ne devrait ainsi pas s'imposer. Puisque pour les autres le comportement généreux de Kôshi est devenu une habitude, leur "merci" a fini par disparaître et Kôshi a commencé à se sentir presque obligé d'agir de la sorte. Il ne sait pas quelle réaction avoir face aux compliments, mais il apprécie quand même quand on lui dit merci ou qu'on remarque qu'il est là. Lorsqu'il se retrouve seul, il plonge dans des pensées sombres et peut se mettre à déprimer sans véritable raison. Mais dès que quelqu'un arrive, il s'extirpe immédiatement de cet état d'esprit pour reprendre son image de maman poule. Il ne se confie que très rarement sur ses états d'âme puisqu'il a du mal à faire pleinement confiance aux autres. Même si tout le monde croit qu'il est un garçon naïf, Kôshi a une aisance incroyable à décrypter les autres. Son coup d'oeil n'est pas à prendre à la légère. Il camoufle ce qu'il pense des autres derrière son sourire chaleureux.

Comme il a grandi dans une famille nombreuse, Kôshi a développé un certain sens du partage et de la communauté. Dans son appartement, où il veut seul, Kôshi garde toujours quelques lits propres au cas où qu'un invité arriverait à l'improviste. Excellent maître de maison, il est doué dans tous les arts domestiques: cuisine, ménage, tricot, bricolage, etc... C'est un adepte du système D qui peut réparer n'importe quoi avec juste du scotch et une tige de métal. Son sens du rangement est poussé au ridicule puisque dans son petit sac, il peut transporter un tas de choses. C'est "la magie du rangement" comme il dit. D'ailleurs, dans ce sac, Kôshi y range de quoi manger, boire, se soigner si on se blesse, il y range aussi des médicaments, un appareil photo, une tente repliée en petit rectangle de tissu, ses papiers, des doubles des papiers de ses amis, ses affaires de cours et le plus important: son livre sur le zen. En effet, Kôshi est un littéraire amateur qui s'intéresse aux pratiques de méditation. Il est particulièrement doué pour calmer ses camarades qui peuvent angoisser.

C'est son esprit méthodique et ce calme olympien qui a fait la réputation de Kôshi au sein du laboratoire de son père. Éminent biologiste et généticien, son père faisait partie des quelques scientifiques qui font de grandes découvertes sur la question des Alter. Kôshi allait souvent rejoindre son père et était passionné par le monde dans lequel il baignait. Les collègues de son père le considéraient comme étant la mascotte du labo. Kôshi a beaucoup appris aux côtés de son père, et a développé cette énorme curiosité qui le pousse à toujours s'instruire et à découvrir de nouvelles choses. C'est pour ça qu'il s'est mis à pratiquer pleins de sports et d'activités différentes dans son enfance et au collège. Il a enchaîné tous les sports de combat, les sports d'équipe, les sports individuels, les différents activités artistiques comme la musique avec la guitare et le chant ou les arts plastiques avec la peinture et la sculpture. Lorsque son père est mort, la soif de connaissances de Kanshô a quelque peu disparu. Il n'en demeure pas moins curieux, mais cette expérience douloureuse et la maturité qu'il a acquis l'a incité à se calmer.

histoire

Avec l'apparition des alters, la communauté scientifique du monde entier a été chamboulée et de nombreuses théories comme la théorie de l'évolution ont été remises en cause. Les généticiens ont notamment été les savants ayant du faire face au poids des médias pour essayer d'expliquer ce phénomène. Maintenant que les alters sont devenus des éléments de notre société, de nombreux laboratoires ont ouvert dans les pays les plus riches afin de les étudier et de les expliquer. Un éminent laboratoire situé dans la capitale japonaise a réussi l'exploit d'extraire les agents à l'origine des alters et a pu soulever de nombreux mystères autour des alters. Le chercheur qui a pu faire ça s'appelait Saibô Sugawara. Il était un scientifique qui possédait un alter lui donnant les propriétés physiques d'une plante. Beaucoup se souvenaient des feuilles qui poussaient sur le haut de son crâne et qui avaient de fortes propriétés curatives. Il a fait de nombreuses recherches car il s'est rendu compte que, tout comme les plantes, ses cellules sont extrêmement faciles à étudier. De ce fait, il a opéré un grand nombre d'expériences et de recherches sur son propre corps. Il a commencé toutes ces expériences à l'université, où il y rencontra celle qui est devenue sa femme et la mère de ses trois enfants: Hinode. Elle l'aida dans beaucoup de ses expériences grâce à son alter de contrôle de la lumière. Toutefois, quand elle eut son premier fils, elle abandonna la recherche pour entièrement se consacrer à sa vie de mère au foyer. Cet enfant s'appelle Kôshi, et c'est son histoires.

"Incroyable, il se nourrit de la lumière et grandit.. Notre fils sera un vrai quelqu'un!"


Quand Kôshi était enfant, il était un petit rayon de soleil dans la maison. Il éveilla son alter extrêmement tôt, à à peine quelques mois, faisant profiter tout le monde des éclats qu'il produisait. Pour éviter qu'il n'ait trop chaud, sa mère extrayait la lumière de son corps grâce à son alter. Elle comprit bien vite que son enfant n'était pas comme les autres car il grandissait beaucoup plus rapidement que les autres et agissait déjà comme un enfant de 6 ans alors qu'il soufflait la bougie de son premier anniversaire. Son père décida de l'examiner, et se rendit vite compte que Kôshi possédait un alter semblable à la photosynthèse des plantes. Lors de la déclaration de l'alter de Kôshi, ses parents l'appelèrent "photosynthèse". Comme Kôshi était un enfant surexcité et surdoué, extrêmement précoce, et qu'il n'avait toujours pas l'âge requis pour intégrer une maternelle, il passait ses journées au laboratoire de son père. S'il ne lisait pas les ouvrages écrits par son père sur la génétique et l'origine des alters, il observait les expériences qui y étaient menées. Le laboratoire de Saibô était intégré à un bâtiment universitaire où étaient tenus les meilleurs cours de l'Asie sur la médecine moderne. Tous les professeurs connaissaient Kôshi, et ils le laissaient rentrer dans les amphithéâtres pour assister aux cours. Les élèves s'étaient pris d'affection pour ce petit bonhomme de lumière qui posait sans cesse des questions pertinentes. Beaucoup le surnommaient "Hotaru-chan" (hotaru = luciole) et il aimait attirer les regards. Quand enfin il put intégrer une maternelle, Kôshi fut vite déçu. Il était clairement en avance sur les autres, il avait l'esprit aiguisé d'un jeune adolescent de 12 ans avec les connaissances d'un double doctorat. Il ne passa que quelques mois dans cette maternelle, puis fut transféré dans un centre spécial qui s'occupe des enfants possédant des alters pouvant les rendre beaucoup plus intelligents que la moyenne. Il se plaisait beaucoup là-bas car il rencontrait des enfants comme lui, ou encore plus intelligents que lui. Dès qu'un enfant parlait de quelque chose que Kôshi ne connaissait pas, il s'empressait d'aller en parler à son père et de demander plus d'informations sur ce sujet. Ses connaissances grandissaient, son corps grandissait, et ses parents se rendirent vite compte de quelque chose de particulier chez Kôshi: sa gentillesse. Il était le premier à se salir, à se blesser, à mettre la main à la pâte pour aider les autres. Il était le plus manuel des génies qu'il y avait dans son centre. Il adorait courir, se battre, construire et créer des projets.

"Plus tard, moi aussi je protégerai les gens comme papa et je les aimerai comme maman!!"


Un soir d'hiver, la petite soeur de Kôshi naquit: Rinkô. Rinkô était un petit bébé tout vert, comme son père, mais qui brillait quand elle était dans l'obscurité. Il ne fallut pas beaucoup de temps avant de déterminer qu'elle a l'alter lui donnant les attributs d'une plante phosphorescente. Kôshi était dingue de sa petite soeur: il voulait toujours s'occuper d'elle, il le faisait bien, et passait des journées à jouer et la pouponner. Tout comme son frère, elle a eu une croissance assez rapide. Il ne fallut pas beaucoup de temps avoir que Rinkô se mette debout et commence à faire les pires tours à ses parents, avec l'aide de son grand frère. Comme Kôshi allait de moins en moins au centre pour enfants surdoués afin de préparer sa rentrée dans un collège avec des enfants "normaux", il avait beaucoup de temps libre. Il passait son temps à soit être avec sa petite soeur, soit à pratiquer différentes activités comme le sport ou la musique. Il savait déjà jouer une dizaine d'instruments depuis son entrée au centre, et il était le seul à occuper la cour de récréation remplie de structures et de ballons pour s'entraîner. Ses parents avaient peur que Kôshi ne puisse s'intégrer au collège, croyant qu'ils le mettraient à part car il est spécial. Étonnamment, c'est parce qu'il est spécial qu'il a pu se faire beaucoup d'amis au collège. Il était entouré, et s'occupait de ses camarades à la manière d'une maman poule. Il continuait de pratiquer énormément d'activités en dehors des cours comme il faisait ses devoirs à une vitesse ahurissante. Néanmoins, quand il était en 4ème, Kôshi se résolut à arrêter ses activités. Son père était tombé gravement malade à force de s'exposer à beaucoup d'expériences. Ils avaient tous bien compris qu'il ne lui restait que quelques mois à vivre, mais Hinode était enceinte de son troisième enfant. Une semaine après la mort de Saibô, le petit frère de Kôshi naquit. C'était un bébé normal, qui ne brille pas, qui n'a aucune particularité physique. Kôshi eut beaucoup de mal à faire le deuil de son père, mais le sourire de son petit frère le sortait de sa tristesse. Ils découvrirent que Mebae, le petit frère, est un sans-alter: un humain sans aucun pouvoir ou particularité physique. Les sans-alters ont toujours fasciné Saibô et il rêvait d'en rencontrer un quand il était encore en vie. Cette découverte émut toute la famille, croyant que Mebae était le dernier cadeau laissé par Saibô après sa mort. La mort de Saibô causa un profond trouble chez Kôshi, il sortait moins qu'avant et son génie commençait à se "détériorer". Néanmoins, quand il apprit que la prestigieuse école U.A. High attendait les inscriptions à leur examen d'entrée, Kôshi se jeta immédiatement sur l'occasion pour partir. L'environnement de sa maison lui rappelait trop son père, et partir serait une solution à son sentiment d'impuissance face à la vie. Il a déjà acheté un appartement en ville avec son propre argent, ce dernier touche une prime chaque mois de la part de l'état pour avoir découvert un remède à une maladie rare dans son enfance.


photosynthesis

Le père de Kôshi avait un alter de type mutant qui lui donnait les attributs d'une plante. Sa mère quant à elle possède l'alter de contrôler la lumière autour d'elle pour la condenser et la rendre tangible. L'union de ces deux alters a résulté en l'alter de Kôshi: Photosynthèse, un alter de type mutant. Alors que sa petite soeur a un alter qui lui donne les attributs d'une plante phosphorescente, Kôshi est né avec la capacité d'absorber continuellement la lumière. Il n'est pas vert, ce qui signifie que ce n'est pas de la chlorophylle qui lui permet un tel exploit. En fait, la kératine et la mélanine de son corps sont des capteurs photorécepteurs en plus d'avoir leur fonction habituelle. De ce fait, chaque parcelle du corps de Kôshi peut absorber la lumière: sa peau, ses cheveux, ses ongles, etc... La lumière est ensuite convertie en énergie chimique qui le nourrit et le renforce. Sa grande taille pour un garçon de son âge est d'ailleurs un résultat de la photosynthèse, il connaît une énorme croissance. Néanmoins, malgré cette taille, Kôshi ne peut pas conserver et traiter toute la lumière qu'il absorbe. L'excédent lumineux est alors rejeté sous forme de petites boules lumineuses qui volent autour de lui, et qui rentrent dans sa peau quand son corps a besoin d'énergie. Kôshi n'a pas besoin d'absorber un certain type de lumière pour pouvoir vivre. N'importe quelle source lumineuse, artificielle ou lumineuse, aussi faible soit-elle, fera l'affaire. Bien que la lumière compose 75% de ses apports quotidiens, Kôshi souhaite quand même manger comme un individu lambda pour prendre des forces. Ainsi, son régime alimentaire se base principalement sur de l'eau, des céréales et parfois du poisson.

Après avoir étudié son alter aux côtés de son père, Kôshi a découvert qu'il pouvait l'utiliser pour combattre. En effet, il s'est entraîné à consciemment absorber une grosse quantité de lumière en à peine une seconde pour forcer son corps à la convertir en énergie qui se répand d'un coup dans chacun de ses muscles et de ses organes. En faisant ça, Kôshi accroît considérablement l'ensemble de ses capacités physiques pour un temps donné, dépendant de la quantité de lumière absorbée et du temps de l'effort. Son corps se met à briller quand il fait cette technique, à la manière d'une luciole. La plupart des blessures qu'il a pu avoir se referment d'elles-mêmes grâce à un processus de régénération cellulaire extrêmement poussé. De plus, puisqu'il est en possession d'une très grande quantité lumineuse, Kôshi produit une grande quantité de chaleur. Le corps de Kôshi est habitué à atteindre une chaleur si intense, signifiant qu'il n'y a aucun risque pour lui. En outre, Kôshi peut frapper en libérant de puissantes vagues de chaleur. Cette intense chaleur peut aider à l'élimination de corps étrangers comme des poisons.

Avec de l'expérience et de la maîtrise, Kôshi découvrira que son Alter n'est en réalité pas seulement limité à l'absorption et à la conversion de la lumière. Il a aussi hérité de la capacité de sa mère à contrôler la lumière. C'est un aspect qu'il devra travailler, mais cela lui servira notamment à utiliser les boules de lumière qui l'entourent pour combattre.

Points forts : Tant que Kôshi est exposé à de la lumière, il est théoriquement imbattable. Et s'il est plongé dans le noir total, il peut toujours compter sur les boules de lumière qui l'entourent et les réserves qu'il garde dans son grand corps. Ses photorécepteurs grandissent et s'améliorent quand ils sont exposés au soleil, assurant une meilleure absorption de la lumière. Son potentiel est décuplé grâce à l'augmentation de ses capacités par l'absorption brutale de lumière. La plupart de ses blessures disparaissent lorsqu'il convertit de force la lumière en énergie. Il chauffe ses coups pour les rendre plus destructeurs. Avec de l'expérience, il pourra pleinement maîtriser son alter pour directement contrôler la lumière.

Points faibles : En théorie, Kôshi est imbattable quand il est exposé à la lumière, et il a toujours des réserves s'il est plongé dans le noir. En réalité, Kôshi peut se fatiguer s'il est exposé au noir total et qu'il dépend de ses réserves dans son corps et des boules de lumière qui l'entourent. Quand il est dans le noir, les photorécepteurs de Kôshi "s'endorment" ce qui fait qu'il doit faire le travail d'absorption de lui-même, il ne le fait donc plus inconsciemment. C'est pourquoi il tente de couvrir le moins possible son corps, pour que tous ses photorécepteurs soient actifs. S'ils sont trop longtemps cachés de la lumière, ils peuvent s'affaiblir et capter moins de lumière. Ainsi, une grande partie du corps de Kôshi ne capte pas la lumière aussi bien que peut faire ses bras, ses jambes, ses cheveux et sa tête. De plus, abuser de l'absorption lumineuse pour augmenter ses capacités peut fatiguer ses muscles et causer une déshydratation, entraînant crampes, migraines et déchirures musculaires. Enfin, quand Kôshi sera capable d'utiliser ses balles lumineuses, il se rendra vite compte qu'il doit soi absorber de la lumière pour augmenter ses capacités physiques, et donc aller combattre au corps à corps, soi utiliser ses balles lumineuses pour attaquer à distance. Il ne peut pas faire les deux en même temps, à moins d'atteindre le contrôle absolu de son alter. Toutefois, manipuler la lumière reste un travail qui nécessite une concentration sans faille.
costume

Le costume de Kôshi est un costume qui a été conçu en partenariat avec le laboratoire de son père. Il s'agit d'une sorte de combinaison blanche et bleue cyan, composant les deux couleurs signatures du héros Firefly, avec différentes sortes de capteurs et d'électrodes à l'apparence futuriste. Il porte des bracelets assez gros sur ses poignets et ses chevilles. Ces bracelets sont blancs et possèdent de petits trous.

La combinaison de Kôshi est faite à partir d'une fibre spéciale qui allie la souplesse et la rigidité des tenues basiques de héros à la complexité moléculaire des prismes. En effet, cette fibre est capable de capter la lumière pour la renvoyer directement sur le corps de Kôshi sous forme de lumière plus intense. Cela lui permet d'absorber une quantité de lumière beaucoup plus grande même avec de faibles sources lumineuses autour de lui. Il pourra ainsi jouir de ses capacités accrues sans aucun problème, et composer des réserves de lumière sous forme de lucioles. Ensuite, les bracelets qu'il porte à ses poignets et à ses chevilles contiennent une gelée spéciale qui a été confectionnée dans le laboratoire de son père. Cette gelée peut absorber la chaleur et la conserver pendant des jours entiers, et ils n'ont à ce jour toujours pas trouvé sa limite de chaleur. En utilisant ce matériau, Kôshi peut stocker la chaleur qu'il émane pour ensuite la relâcher sous forme de vagues de chaleur intense à chaque coup qu'il donne.

Quand Kôshi approfondira la maîtrise de son Alter et qu'il découvrira toutes ses possibilités, il installera des sortes d'anneaux sur son corps avec des encoches. Les encoches abriteront les lucioles qui l'entourent. Quand il le souhaitera, il pourra projeter ces boules de lumière sur ses adversaires pour ensuite les faire exploser, les aveuglant et pouvant même les brûler. Il apportera aussi des modifications mineures à sa combinaison pour faciliter le contrôle de son Alter. De plus, il ajoutera une paire d'ailes mécaniques pour pouvoir s'envoler en utilisant la chaleur produite par son Alter comme ressource. Son costume complet lui donnera ainsi l'apparence complète d'une luciole, faisant écho à son nom de héros.
1st year
2nd year
3rd year
by gomenasai ©


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clan-invent-retro.forumactif.org
 
luciole
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» source d'eau [pv lumina + luciole]
» arbre a luciole
» Gascogne: [RP]la liste noire de la ridicule Grande Prévoté Royale
» Boss Area
» luciole et kaval au village :°)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan Tsutsugami :: Exposition :: Fiches visibles-
Sauter vers: